DEAD SEXY

Pour les suivre :

  • Facebook - White Circle
  • Spotify - Cercle blanc
  • booking@33degrees.eu

Les territoires disponibles / Territory : Monde / World

 

Périodes disponibles / Availabilities : 2019 - 2020

 

Le style de musique / Genre : Electro-rock

 

Présentation / Introduction :

ElectroPunkrockers migratoires, les Frenchies Dead Sexy ont commencé sous le soleil brûlant de Los Angeles. Ils signent rapidement avec le label Californien Cleopatra et sortent en 2004 leur premier Ep « Break Me » produit par Paul PK Kendall (Nin, Recoil...).

L'année suivante ils tournent le road movie “We had a dream” pendant leur périple à travers les Etats Unis. Un voyage entre Los Angeles et New York dont ils tirent un film et une bande originale, co-produit par Agnes B/Lovestream et Save Ferris (on y retrouve entre autres Jonas Mekas, Thurston Moore, John Giorno, Greil Marcus, J.G Thirlwell, Larry T…).
De concert en Djset (Decadance Tokyo, ElectroClash fest New York, ICA Tate Londres...), le groupe revient s'installer en Europe, devient Dj résident au mythique et défunt Club Le Pulp et enregistre à Paris un deuxième opus « Kamikaze » qui sort en 2008 chez Enragés Prod. On y croise entre autres Maurice Dantec qui signe les paroles du titre Black Box Baby, Nicolas Sirkis pour un duo, ou encore Mickey Blow (Johnny Thunders, Little Bob...) en guest à l'harmonica...

Les Dead Sexy repartent sur les routes, jouent dans de nombreux festivals et clubs (SXSW d'Austin, au CMJ de New York, Mao Club Beijing, Festival de Bourges, CMW Toronto, Emagic Fest Bucharest...),  ouvrent pour Peaches, Miyavi, Vitalic, Einstürzende Neubauten, Sigue Sigue Sputnik... Le groupe Indochine les invitent à remixer 2 de leurs titres, et les emmènent sur 14 dates de leur tournée…

En 2014 sort leur troisième album intitulé « Rodeo Boys » enregistré entre la France et Berlin leur nouvelle ville d'adoption. Un album au mélange détonant de « dirty beats » et de riffs hypnotiques, de tubes dancefloor et d’hymnes electro punk. Produit par Mazarin (Dionysos),  Dimitri Tikovoi (The Horrors, Placebo…), mise en image par la japonaise Akiko Miura qui signe le portrait rose manga de nos chers excités... « Rodéo Boys » ouvre de nouvelles portes sur l’univers de Dead Sexy (rejoint à la batterie par la légende Bob Snake - Sortilège, Shaka Ponk, Ottto…), que l’on retrouve sur scène au festival One + One, aux Soirée Ici Bin Min Berliner, lors du tribute à Daniel Darc ou avec No One Is Innocent.

2016 marque le retour en studio du groupe pour un premier EP produit chez Eric Cervera (Ultra Bullit, Hoa Queen, Franck Darcel…) au Studio Near Dead Expérience. Plus organique, plus nerveux, ce EP de 5 titres marque un tournant pour le groupe qui n’a rien perdu de sa hargne et de sa magie. Saignant, cinglant et survolté, Dead Sexy annonce la couleur avec des titres comme Tête à Claque ou la bombe dancefloor Goldman Sex sans perdre de ses penchants pop sur Popular Life. Et vous n’êtes pas au bout de vos surprises… sur scène où sur vos platines.

 

What people say

" Oooooh j’adore !! Quel tube : ça te colle au cerveau pour des semaines à chaque écoute !! "

-- Juliette De La Joie, Facebook